Image Here
LE PERTRE, du latin Pertrum signifiant...

Le Pertre existait certainement dès l'époque gallo-romaine, placée au carrefour de la voie du Mans à Rennes et du chemin de Cocaigne.

Plus d'infos
Image Here
L’instigateur, promoteur de cet ensemble Eglise et Clocher...

Cette construction commença en 1863, le clocher fût terminé vers 1873, la flèche s’élève à 81 mètres, surmontée de la croix, du coq, et du paratonnerre.

Plus d'infos

La commune du Pertre
en Ille et Vilaine

ARGENT DE POCHE

Reconduction du dispositif argent de poche en juillet.

Les jeunes âgés de 16 à 17 ans souhaitant participer au dispositif argent de poche peuvent s’inscrire du 6 au 13 juillet en mairie.

Les dossiers d’inscription sont téléchargeables ci-dessous, ou à retirer en mairie aux heures d’ouvertures.

Ce dispositif permet aux jeunes Pertrais de participer à des chantiers communaux. Les chantiers sont d’une durée de 3h/jour, une participation de 15 € par chantier est attribuée au jeune participant.

Cet été, l’équipe municipale encadrera les jeunes participants dans les chantiers du 20 au 24 juillet. Si les demandes d’inscriptions afflues, il est possible que le dispositif soit reconduit la semaine suivante soit du 27 au 31 juillet.  


  Dossier d'inscription

Le Conseil Municipal du Pertre :
Mandat 2020-2026

Le Maire : Veillé Jean-Luc

1ère adjointe : Thiken Christine

2ème adjoint : Bréjuin Bertrand

3ème adjointe : Laurent Brigitte

Conseillers municipaux :

  • Blin Christophe,
  • Diné Pierrette,
  • Jallot Éric,
  • Méchard Clément,
  • Thébert Aurélien,
  • Faucheux Karine,
  • Ronceray Dominique,
  • Delrue Anne-Gaëlle,
  • Hacques Maryline,
  • Maréchal Joseph,
  • Royer Dorothée

Historique de la commune
du Pertre

LE PERTRE (du latin Pertrum signifiant Pays de la pierre) remonte au moins au Xe siècle. D'ailleurs, des découvertes de sarcophages de calcaire coquillier, faites au début du XXe siècle, attestent une occupation à l'époque Mérovingienne. Le Pertre existait certainement dès l'époque gallo-romaine, placée au carrefour de la voie du Mans à Rennes et du chemin de Cocaigne.

La découverte faite vers 1990 près du bourg de nombreuses meules à céréales peut même indiquer une occupation gauloise. Le Pertre avait, dès le XIe siècle, un prieuré dépendant de l'Abbaye de Saint Jouin de Marne en Poitou. Il prétendait tirer son origine d'une abbaye fondée par le roi Clovis II, au milieu du VIIe siècle. La seigneurie du Pertre dépendait de la baronnerie de Vitré.

La commune comprend, de l'Est à L'Ouest, l'ancien « chemin des Saulniers ». Du nord au sud, une voie romaine présumée du Cotentin vers la Gascogne, dite « Chemin de Cocaigne » et aussi « Chemin des Saulniers ». Elle servait de passage entre l'Ille et Vilaine et la Mayenne, sous forme de chemin vicinal, depuis Bourgon jusqu'en forêt du Pertre (environ 9 km). La paroisse a été ruinée par les anglais en 1442.

Patrimoine Architectural et Naturel

Etymologie du nom
Le Pertre

Le nom « Le Pertre » doit son origine à un vieux mot gallo-romain signifiant « pierre » ou « pierreux », « Perha », « perhum » ou quelque mot similaire, c'est possible, l'existence de deux voies romaines, se réunissant d'un village à l'autre et se séparant au bourg pour aller du Nord au Sud et de l'Est à l'Ouest rend cette supposition probable. Dans nos régions, les voies romaines, peut-être réparées au temps de la Reine Brunchault furent restaurées par Roland, préfet des marches de Bretagne. Après la mort de Charlemagne, l'une de ces voies, celle qui va du Nord au Sud, devient la frontière bretonne, depuis Le Pertre jusqu'à Louvigné du désert. Mais plus tard, sans doute vers la fin du IXème siècle, la Bretagne fut ramenée à ses limites actuelles, du moins dans notre région, car après le décès du Grand Empereur, les rois bretons avaient relevé la tête et refoulé les Francs en élevant leur royaume jusqu'à la Mayenne.

Situation Géographique
de la commune du Pertre

Commune : LE PERTRE

Région : BRETAGNE

Département : ILLE ET VILAINE (35)

Circonscription : RENNES

Canton : VITRE-FOUGERES

Accès :

  • par la route : autoroute A11 ou voie express (Paris : 2h15, Rennes : 45 mn, Vitré : 15 mn, Laval : 20 mn)
  • par Avion : Aéroport de Rennes Saint Jaques (tél. : 02.99.29.60.00) www.rennes.aeroport.fr
  • par le train : TGV Laval - Paris : 1h30 www.sncf.com

Aux portes de la Bretagne, du Maine, de l'Anjou et de la Normandie, le Pays de Vitré se situe dans le prolongement de l'autoroute de l'ouest et est à proximité de l'autoroute des Estuaires. Comme dans l'ensemble du département d'Ille et Vilaine, les communes du Pays de Vitré sont accessibles rapidement grâce aux voies express.

ACCEDER AUX CHIFFRES DE L'INSEE